Genève

  • Coût du congé paternité: mais de quoi parle-t-on?

    C'était la bonne nouvelle de 2019: désormais les fonctionnaires de l'Etat du canton de Neuchâtel peuvent bénéficier de vingt jours de congé paternité au lieu de cinq auparavant (contre dix à Genève). Ces quinze petits jours en plus sont en réalité un pas de géant dans un système encore trop patriarcal, mais ils ont été chiffrés à 240'000 francs par année pour quarante cas accordés en moyenne. Parce que l'on ne dispose pas d'autre moyens de mesurer ces modifications qu'en francs perdus par heure de travail, on appelle ceci un "effort financier". Il est en effet admis que toute décision cantonale doit être mesurée en terme de gros sous.

    Lire la suite

  • Le Grand Genève de Maudet, à méditer pendant l'été

    Après six ans de bons et loyaux services au sein du groupement local de coopération transfrontalière, M. François Longchamp cède cette place délicate à l'actuel président du Conseil d'Etat de Genève. Et Pierre Maudet donne l'impression de déployer plus de dynamisme et d'énergie pour relancer ce concept sulfureux qui est le Grand Genève.

    Lire la suite

  • PACT'AIR et aéroport de Genève: les limites de l'accord

    S'il y a une chose que personne ne peut contester, c'est que l'air respiré dans le Grand Genève est commun à toute l'agglomération. Il ne connaît pas nos tergiversations politiques ni nos oppositions à la mise en place d'une gouvernance commune. Et ceci, nos élus l'ont bien compris, tant et si bien qu'ils travaillent depuis 2017 à une réglementation commune en matière d'environnement, et plus particulièrement de qualité de l'air. Nyon, Genève, Haute Savoie, Pays de Gex et autres régions transfrontalières œuvrent main dans la main dans le but de réduire de 18% l'émission des particules fines et de 50% celle des oxydes d'azote à horizon 2030.

    Cette collaboration est inévitable lorsqu'il s'agit de régions limitrophes, et pas seulement en Europe. En Amérique du Nord par exemple, les pays membres de l'ALENA -Etats-Unis, Canada, Mexique- ont également signé des accords qui les obligent à appliquer sans faille une brochette de lois environnementales (mais si, mais si!), faute de sanctions décidées par l'organe de règlement des différends.

    Lire la suite